Fiche-outil GRATUITE n°11 : un réseau pour la résilience

Voici une nouvelle fiche-outil, un exercice à faire seul ou en groupe, pour s’interroger sur notre capacité de résilience face à la potentialité d’un effondrement ou d’une crise majeure. Cette résilience se pense à l’échelle d’une communauté, voilà pourquoi il nous faut songer en terme de réseau et de liens… Comment vous situez-vous par rapport à cela ? Pouvez-vous dessiner ce réseau dont vous êtes un maillon ? C’est l’objet de cette fiche :

Des songes heureux pour ensemencer les siècles…

Un second texte partagé lors de ma dernière conférence, celui-ci est de Pierre Rabhi, je le trouve très beau, et il me rappelle de ne pas sous-estimer le pouvoir du rêve…

Il y eut aussi des êtres humains que le discernement éveilla au respect. Ils éduquèrent leur progéniture en lui disant :

«  Sachez que la création ne nous appartient pas, mais que nous en sommes les enfants. Gardez-vous de toute arrogance, car les arbres et toutes les créatures sont également enfants de la création.

Vivez avec légèreté sans jamais outrager l’eau, le souffle ou la lumière. Et si vous prélevez de la vie pour votre vie, ayez-en de la gratitude. Lorsque vous immolez un animal, sachez que c’est la vie qui se donne à la vie, et que rien ne soit dilapidé de ce don. Sachez établir la mesure de toute chose. Ne faites point de bruit inutile, ne tuez pas sans nécessité ou par divertissement.

Sachez que les arbres et le vent se délectent de la mélodie qu’ensemble ils enfantent, et que l’oiseau, porté par le souffle, est un messager du ciel autant que la terre.

Soyez très éveillés lorsque le ciel illumine vos sentiers, et, lorsque la nuit vous rassemble, ayez confiance en elle, car si vous n’avez ni haine ni ennemi, elle vous conduira sans dommage, sur ses pirogues de silence, jusqu’aux rives de l’aurore.

Que le temps et l’âge ne vous accablent pas, car ils vous préparent à d’autres naissances, et dans vos jours amoindris, si votre vie fut juste, il naîtra de nouveaux songes heureux, pour ensemencer les siècles. »

Fiche-outil GRATUITE n°10 : que dit mon alimentation

En découvrant le travail de Gregg Segal « Daily Bread », j’ai repensé au photographe Peter Menzel et son « What the world eats », et je me suis dit que ce pouvait être à la fois éducatif et ludique/créatif, de mettre en image sa propre alimentation sur une semaine ; voilà l’idée de cette fiche-outil… Cliquez pour télécharger !

Tomber en amour avec la Terre… par Thich Nhat Hanh

« Nous avons besoin d’une révolution ; et cela commence par tomber en amour avec la Terre…

Cette belle planète généreuse et vivifiante que nous appelons Terre a donné naissance à chacun de nous et chacun de nous porte la Terre dans chaque cellule de notre corps. […] »

C’est un très beau texte que voici, et qui vient étayer ma vision d’une action qui vient du coeur, au service de la planète et de l’humanité… Un texte du moine bouddhiste Thich Nhat Hanh. Vous pouvez télécharger le pdf en cliquant sur l’aperçu juste en-dessous, ou sinon voilà le lien vers l’article original, en anglais : https://upliftconnect.com/falling-in-love-with-mother-earth/


Rencontres avec la vie sauvage

Un court article dans la spontanéité… Je mesure aujourd’hui plus que jamais la chance qui a été la mienne, de vivre dans une grande proximité avec les éléments, la nature… Ces moments sont plus rares aujourd’hui. J’habite néanmoins à deux pas d’une petite forêt, il n’est pas rare d’y croiser des biches, ou un jeune cerf comme aujourd’hui. Pour moi, c’est toujours un cadeau. C’est toujours un instant de stupeur, puis d’émerveillement. Lorsque l’animal apparaît, il reste là, me regarde, je le regarde, et plus rien n’existe. Je savoure alors l’instant. Dans mon for intérieur, je dis à l’animal comme il est beau, comme je l’aime, comme c’est un plaisir pour moi de partager cet instant fugace. Mais la vérité, c’est que c’est bien plus moi, par la seule présence de l’animal, qui reçoit une grâce. Cela me fait penser au film « Je te vois » d’Aurélie Lecerf…

Ces « petites expériences irréversibles » de connexion avec la Nature valent mieux que n’importe quel discours écologiste…

Que cet été vous donne l’occasion de quelques-uns de ces moments magiques où la Vie rencontre la Vie… 🙂